Comment réussir vos photographies, en voyage ?

Inscrire joliment les souvenirs sur le papier ou à l’écran, c’est un talent. Tango vous livre ses conseils pour réussir ses photos de vacances et mieux encore, aller à la rencontre des autres


Quelles sortes de photographies conseillez-vous de réaliser, pendant des vacances ?

Trop de photos tue la photo. Personne n’a envie de regarder ou retoucher 3000 images à son retour… Il faut se choisir des thématiques selon ses goûts et ses projets : quelques photos souvenirs incontournables d’un lieu, quelques selfies pour la famille et les réseaux sociaux, de jolis portraits de ses compagnons de voyage, des images de paysages, de gastronomie, de rues, de gens rencontrés… J’essaie de raconter un voyage avec seulement une dizaine de photos par jour. Il faut veiller à emporter un matériel léger. Je pars souvent avec un seul appareil à focal 35mm, idéal pour le reportage. Important également : se promener avec son boîtier allumé et sans bouchon d’objectif, l’appareil déjà réglé pour l’environnement où l’on se trouve. Sans cela, on manque le moment que l’on souhaitait photographier.


Est-il possible de faire de belles photographies avec un smartphone ?

C’est totalement possible, même s’il y a plus de contraintes et moins de performance qu’avec un Reflex. Grâce à la qualité de leurs capteurs, les smartphones permettent de faire de belles images. L’essentiel est de soigner la prise de vue et de respecter les règles de la photographie : centrer son sujet dans un format carré, suivre la règle des tiers dans un format paysage. Cela signifie, par exemple, de placer une maison de campagne ou une église à gauche ou à droite de l’image et non en plein milieu. Lorsqu’on fait un portrait, il faut veiller à se mettre à la même hauteur que la personne.


D’une manière générale, la photographie implique de s’adapter, attendre et bouger pour trouver le meilleur angle


Que faire lorsque la luminosité est très forte, à la montagne ou sous les tropiques ?

On peut utiliser le noir et blanc qui embellit et va rendre les forts contrastes intéressants. Sur Instagram, certains filtres permettent d’atténuer ces contrastes. L’idéal est d’éviter de prendre des photos entre midi et 14h, quand la lumière est la plus forte. Il vaut mieux aller visiter un temple et patienter ! D’une manière générale, la photographie implique de s’adapter, attendre et bouger pour trouver le meilleur angle.


Quand doit-on activer le flash ? 

Surtout pas la nuit ! Ni dans les endroits sombres ou les églises. A vrai dire, dès que le flash se déclenche par défaut, il est préférable de ne pas le mettre. Le mieux est de conserver une ombre, plus naturelle. On peut aussi acheter un trépied – il y en a des peu chers – pour éviter le flou. Certains appareils ou smartphones proposent le mode HDR (High Dynamic Range): trois photos sont prises simultanément et l’appareil les fusionne pour garder la meilleure luminosité.


Beaucoup de gens sont très avenants lorsqu’on leur demande directement si on peut les prendre en photo



Quel serait votre conseil pour réaliser des photographies d’habitants ?

Beaucoup de gens sont très avenants lorsqu’on leur demande directement si on peut les prendre en photo. A l’inverse, certains prennent mal le fait d’être photographiés à la dérobée. Il faut avant tout se renseigner sur le pays où l’on va, sa culture. La photographie est parfois considérée comme un vol de l’âme ! Mais si cela se passe naturellement, c’est une bonne façon de faire des rencontres, découvrir des lieux autrement. Il peut y avoir des échanges incroyables.

Auteur : Noëlle Hermal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *