Où partir à la Toussaint ? Cap sur la fête des morts

Vous souhaitez partir à la Toussaint pour une destination ensoleillée et décalée ? On vous recommande de partir en Espagne ou au Mexique ! Deux pays où la fête des morts est célébrée comme nul par ailleurs !


Découvrir la fête des morts

La tradition veut que le 1er novembre, ce jour particulier soit un événement festif pour tous. Même si nous n’avons pas l’habitude, et si cela surprend, il est de rigueur de faire la fête. Ce jour-là, vous allez découvrir alors une ambiance très gaie, qui va vous vite vous happer !

Cet événement qui, comme pour nous, se déroule au début de novembre, demande une préparation soigneuse, plusieurs semaines avant le jour-J. Rien n’est laissé au hasard, c’est pourquoi cette fête est si belle à voir, et si pleine de vie !

Cette fête est un événement national, où l’on se déguise, où l’on chante, où l’on mange, où la gaieté et la joie sont communicatifs, partout, dans toutes les villes et villages. C’est une manière de célébrer, dans le respect, et dans la bonne humeur, les personnes que l’on a beaucoup aimé.

La différence là-bas, c’est que ce jour-là, vous allez voir un grand nombre de processions religieuses dans les cimetières, pour honorer les disparus. Mais ne vous y trompez pas, vous entendrez chanter, et vous verrez beaucoup de fleurs aussi, des choses que nous, on n’oserait même pas faire, avouez-le !

Le lendemain, la tradition veut également qu’il soit donné 3 messes successives, toujours en l’honneur des défunts.         


Côté nourriture 

Evidemment en Espagne, la gastronomie est au cœur de chaque fête ! Dans la tradition, les grands repas familiaux de la Toussaint, se terminent de façon gourmande. En effet, chacun peut déguster des pâtisseries confectionnées spécialement pour cette fête religieuse. Il est alors possible de manger des « Os du Saint », des « Panellettes » et bien-sûr des beignets !

Cette fête, bien plus gaie que vous ne l’auriez imaginée, voit ainsi les gens se régaler avec toutes ces gourmandises, dans une ambiance assez joyeuse.

Dia de los muertos au Mexique

Il en existe pleins des festivités qu’il ne faut pas louper comme, le carnaval de Rio, le nouvel an à New-York, mais là on vous propose une festivité pour le moins décalée ! Si vous partez au mois de Novembre au Mexique, vous ne pouvez pas rater cette fête.

Qu’est ce que le « Dia de los Muertos » ?

Appelée « Le dia de los muertos » c’est à dire le jour où l’on honore les personnes décédées. Cela correspond en France à la fête des morts, mais c’est peut-être le seul point commun entre les deux.

Au Mexique, la fête a lieu sur plusieurs jours. Elle débute souvent dès le 31 octobre, et dure jusqu’aux  premiers jours de novembre, le 2 ou 3, parfois plus.  Le 1er Novembre appelé « angelitos » est dédié aux enfants décédés, et le 2 aux adultes.

Cette fête est un événement très important pour chaque mexicain, d’ailleurs, les enfants n’ont pas d’école, et de nombreuses administrations baissent le rideau pour l’occasion. Ce jour n’est pas férié, mais cet événement est si important dans la vie des mexicains, que l’on fait en sorte de pouvoir le fêter comme il se doit !

 

Les traditions de Dia de los Muertos

Vous avez surement déjà vu des masques en forme de tête de mort pleins de couleurs vives, déclinés en maquillage, en vêtement ou même objet de décoration ? Et bien voilà d’où vient ce masque, c’est la tradition incontournable de cette fête !

Ce jour-là, partout où vous irez, vous allez voir des autels fabriqués par les habitants, avec des offrandes à l’intention des personnes qui ne sont plus là, des bougies bien sûr, des sucreries, et bien d’autres choses ! Ici, chacun est déguisé avec des vêtements très colorés, et il est de coutume de se maquiller le visage d’une tête de mort, et croyez-nous, cela n’a rien de lugubre. On s’amuse, et on fait la fête !

Au Mexique, on honore ceux qui veillent sur leurs proches, en déposant des « cempasuchill » qui sont en fait des oeillets d’Inde. Cette fleur est très importante, c’est une façon de dire que l’on n’oublie pas la personne. Dans certaines villes, des glaïeuls et des nuages remplacent le « cempasuchill ». Vous serez agréablement surpris de découvrir toutes ces couleurs, et ces odeurs.


Le dia de los muertos c’est l’occasion pour les autochtones, et touristes, de faire la fête, le tout décidément dans une ambiance bien particulière, qui va vous marquer soyez-en sûr.

Les offrandes sont essentielles pour cette journée festive : fruits, sucreries, courge confite, etc. 
Les autels fabriqués par les familles des disparus regorgent aussi de fleurs, sont joliment décorés de têtes de mort en sucrerie.

San Miguel de Allende en est un excellent exemple. La célébration de cette fête des disparus est quelque chose de très particulier, comme vous le verrez, avec une ambiance festive différente de ce qui se fait en Espagne.

Alors qui nous suit ?

D’un point de vue festivités de Toussaint, l’Espagne reste « peut-être » un peu plus dans le religieux, notamment par les processions dans les cimetières, et les messes. Au Mexique, l’événement annuel se veut résolument gai, presque comme pourrait l’être n’importe quelle autre fête. Si vous avez l’occasion de vous rendre en Espagne ou au Mexique, aux vacances de la Toussaint, c’est le moment idéal. Vous ne verrez plus cette fête de la même façon, c’est certain !

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *