Que faire à Valence pour un Week End de 3 jours ?

Les jours rallongent, les températures grimpent, c’est le moment idéal pour découvrir Valence ! Une ville qui propose de nombreuses activités en plein air entre style et architecture !

Valencia a tout pour plaire : élégante, vivante, balnéaire, elle constitue une destination idéale pour un week-end prolongé. Que vous soyez sensible aux plages, à l’architecture ou à la simple douceur de vivre espagnole, voici les plus belles découvertes à planifier pendant votre séjour.

Tango Tips : le compte à suivre sur Instagram « Valencia Secreta »

Une escapade en Espagne est toujours une bonne idée. A Valencia, bordée par la Méditerranée, les charmes sont pluriels et donnent la sensation de découvrir plusieurs villes en une ! Les amateurs d’architecture seront comblés par la richesse de ce patrimoine, né de l’Histoire de la cité. Après une domination musulmane éprouvée du VIIIe au XIIIe, puis la Reconquista espagnole, Valencia rayonne au XVe siècle : c’est à compter de cette période que sont bâtis les plus beaux édifices du centre historique, que l’on découvre en flânant – rien de mieux pour apprivoiser une ville inconnue. Les Halles de la Soie, autrefois l’un des plus grands marchés de la Méditerranée, sont à ce jour inscrites au Patrimoine de l’humanité de l’UNESCO. Le superbe clocher de la cathédrale de Valencia, le Micalet, tour hexagonale d’une hauteur de 51 mètres, est l’un des symboles de la ville, pure illustration du style gothique valencien. Les Tours de Serranos, la basilique de la Vierge des Désemparés (Basilica de la Virgen de los Desemparados) font partie des plus beaux édifices. Plus récent mais tout aussi magistral, l’hôtel de ville (Ayuntamiento de Valencia) mérite également d’être admiré.

Chaque année durant les Fallas, grande fête célébrée au mois de mars, la place de la marie devient le cœur des festivités : chaque jour à 14h et durant sept minutes exactement, un spectacle pyrotechnique a lieu devant une foule compacte, qui se presse sans discontinuer dans chaque rue adjacente… Laplaza de toros est un autre lieu emblématique. Erigée au XIXe siècle, elle marque une frontière entre le centre historique valencien et les quartiers alentours, plus récents. Dans toutes les rues ou presque, vous êtes assurés de tomber nez à nez avec un petit bar animé où les tapas se grignotent avec avidité ! Les bodegas ne manquent pas, de même que les restaurants où vous pourrez déguster une paella valenciana, l’authentique, uniquement garnie de poulet et lapin…

Un week-end à Valencia, la moderne…

La Cité des Arts et des Sciences est sans aucun doute l’une des cartes postales les plus célèbres de Valencia. Elle est la preuve de son dynamisme urbain et de sa volonté de déploiement touristique. Pari ultra réussi ! Inauguré en 2002, ce centre de loisirs aux allures de navire spatial s’étend sur 100 000m². Il est l’œuvre des architectes Santiago Calatrava et Félix Candela. Que vous voyagiez avec des enfants ou non, la visite de l’Oceanogràfic est un plaisir dont il serait dommage de vous priver durant votre séjour. Cet aquarium, le plus grand d’Europe, mérite que l’on y consacre une demi-journée. Si vous êtes plutôt attirés par les images, l’Hemisfèric captera votre attention : cette bulle architecturale est en réalité un cinéma numérique 3D abritant un immense écran concave. Des documentaires y sont projetés – un film à destination des plus petits est programmé chaque jour, renseignez-vous au préalable sur les horaires ! N’hésitez pas à flâner dans ce quartier à la nuit tombée, les reflets et lumières sur l’eau font partie intégrante de la visite… La Cité se dessine à l’embouchure de l’ancien fleuve Turia. Asséché à la suite d’une inondation ravageuse en 1957, le lit du fleuve est aujourd’hui un jardin étiré sur plus de neuf kilomètres. Il parcourt Valencia d’Ouest en Est, jusqu’à la Cité des Arts et des Sciences. Après votre visite, vous y trouverez un cadre parfait pour un pique-nique ou une promenade.

Valencia, côté plages et nature

A l’instar de Barcelone, Valencia a le chic de conjuguer plaisirs urbains et balnéaires. La marina se rejoint facilement en bus depuis le centre-ville, comptez une quinzaine de minutes. Sur le Paseo, courant le long de la Playa del Cabanyal, vous trouverez de bons restaurants de poissons. Dirigez-vous sans hésiter vers la Pepica : véritable institution fondée en 1898, l’adresse est connue pour la fraîcheur de ses fruits de mer. Hemingway aimait y célébrer son appétit de la vie lors de ses séjours valenciens ! Pour une baignade, les plages de Malvarrosa ou Las Arenas offrent toutes deux le plaisir d’un sable blond… Si vous recherchez un cadre plus sauvage, la plage d’El Saler répondra à vos vœux avec ses cinq kilomètres de sable doré. Elle se situe dans le parc naturel de l’Albufera, un site à ne pas manquer si vous séjournez à Valence pendant au moins trois jours. Ancien golf marin, aujourd’hui lac d’eau douce, il se situe à une quinzaine de kilomètres au sud de Valence. Le parc représente l’une des zones humides les plus importantes du pays, déclaré Zone de Protection Spéciale pour les oiseaux. Trois canaux font communiquer la mer avec le lac et les marais environnants. La découverte du Parc de l’Albufera en barque est une belle expérience à vivre pour s’immerger en pleine nature, admirer les oiseaux et les pins d’Alep… La tête pleine d’images et de parfums, vous pourrez reprendre le chemin du retour. Avant de retrouver Valencia sous ses atours festifs, durant les Fallas ?

Auteur : Noëlle Hermal

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *