Quelles villes visiter à Majorque ?


Comme son nom le laisse entendre, Majorque est la plus grande île de l’archipel des Baléares, il faut donc choisir les villes à visiter à Majorque. Si la beauté de ses plages est connue, bien d’autres pépites sont à découvrir. Des villages ravissants de la Serra Tramuntana aux chemins de randonnées semés entre pics montagneux et garrigues, Majorque est une destination « coup de cœur ».


Port d’Alcúdia

Que faire à Majorque ? Sur la côte nord, le Port d’Alcúdia est l’un des plus beaux sites pour poser sa serviette. Cette station balnéaire animée passe avec brio le test de l’eau cristalline et ses faibles courants en font un spot de plongée apprécié. Attardez-vous dans vieille ville d’Alcúdia pour contempler les remparts bordant la cité. Une promenade le long du chemin de ronde vous permettra de prendre de la hauteur et d’admirer les petites rues du centre historique.



Playa de Muro

En allant vers l’est, la Playa de Muro s’étend sur 12 km : c’est la plus longue plage des Baléares. Elle offre un superbe point de vue sur la baie d’Alcúdia et le Cap Formentor. Semée de criques, cette péninsule culmine à 384 mètres. Son phare bâti sur une falaise surplombant la mer est impressionnant ! Non loin de Cap Formentor, prenez le temps d’aller découvrir Sa Calobra, nichée dans un canyon spectaculaire : une plage de galets, des eaux turquoise où les poissons frétillent, c’est le spot tout désigné pour enfiler masque et tuba…


Albufera

Juste à côté d’Alcúdia, vous pourrez découvrir le parc naturel de l’Albufera. C’est le moment d’enfourcher un vélo et de partir à la rencontre de la faune, le long des canaux, cernés de marécages. Plus de 200 espèces d’oiseaux ont leurs habitudes dans le secteur – on les comprend…



Cala Pi

Offrez-vous ensuite le plaisir d’une escale sur la côte Sud à Cala Pi, qui est un véritable bijou,  en dehors des sentiers battus. Située à l’intérieur d’une calanque aux eaux turquoises, dans le lit d’un torrent asséché, une jolie plage de sable fin avec quelques maisons de pêcheurs s’offre à vous. Cette calanque est d’une beauté à couper le souffle et mérite qu’on y lézarde tout un après-midi!



Cala Figuera

Située sur la côte est de l’ile, non loin de Santanyi, la Cala Figuera, « crique du figuier », est l’une des plus encaissées de Majorque, ce qui rend sa découverte saisissante. Follement « carte postale », elle abrite un charmant petit port de pêche, avec des bateaux colorés.

Les amoureux de randonnée trouveront en Majorque une destination de choix. Citons notamment le parc naturel de la presqu’île du Levant (Peninsula de Llevant). Cet espace protégé situé au nord-est de Majorque abrite deux réserves naturelles, le cap de Ferrutx et le cap des Freu. Plusieurs chemins de randonnée balisés permettent de découvrir aisément la faune et la flore très riches du cap de Ferrutx.



Serra de Tramuntana

Classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la Serra de Tramuntana met tout le monde d’accord : voyageurs chevronnés ou occasionnels tombent uniformément sous le charme. Bordant la côte ouest de l’île, ce massif de montagnes et collines se précipite dans la mer Méditerranée avec de hautes falaises. Résultat ? Un paysage époustouflant. Les amateurs de marche se délectent du GR 221, le chemin de grande randonnée nommé « Route de pierre sèche » (Ruta de pedra en sec) qui relie le Port d’Andratx et Pollença – où l’on pratique aussi le kitesurf et paddle surf.

Si vous êtes adeptes d’un rythme plus farniente, la Serra de Tramuntana se découvre volontiers à travers ses villages. Valldemossa est l’un des plus célèbres et jamais notoriété n’aura été plus justifiée ! La Chartreuse Royale et son toit de céramique bleu est le fleuron du site, avec son ancienne abbaye du XIVe reconstruite au XVIIe dans le style néo-classique. George Sand et Frédéric Chopin ont séjourné à la Chartreuse en 1838 : le musicien y a composé plusieurs préludes et Sand a retranscrit ses impressions émerveillées dans « Un hiver à Majorque ». Des concerts de piano sont organisés régulièrement, reprenant les plus belles œuvres de Chopin. Frisson assuré… Ne quittez pas Valldemossa sans admirer les jardins de la Chartreuse. Ils offrent un splendide panorama sur les montagnes. Autre village niché sur les hauteurs de la Serra de Tramontana : Deià. Ses ruelles se faufilent autour d’une petite église et à quelques kilomètres, vous découvrirez une crique que l’on rejoint après avoir suivi une belle route escarpée.



Sóller

Il serait dommage de quitter la côte ouest de Majorque sans admirer Sóller, une ville bâtie en plein cœur d’un cirque de montagnes. Ses oranges sont réputées : faites un cadeau à vos papilles et dégustez un jus fraîchement pressé !
Avec son tramway en bois, ses petites places où fleurissent les parasols et les terrasses, son port charmant, ses deux jolies plages, Sóller est très représentative du charme majorquin… Celui-là même qui se découvre au-delà des plaisirs balnéaires.



Palma

L’accès à Majorque s’effectue via l’aéroport de Palma, à seulement 9 kilomètres du centre. Un conseil : ne quittez pas l’île sans avoir flâné dans sa capitale, vous passeriez à côté d’une ville attachante et élégante, au riche patrimoine. Le centre historique est dominé par la cathédrale Santa Maria de Mallorca, appelée localement « catedral de la Seu ». C’est le deuxième plus grand édifice religieux d’Espagne, après la cathédrale de Séville. Visible de toute la baie avec ses pierres légèrement rosées, elle s’élève au-dessus des fortifications médiévales et se reflète dans la Méditerranée… Après sa visite, enfoncez-vous dans les ruelles du centre de Palma : les demeures bourgeoises se succèdent avec leurs porches élégants et leurs fenêtres ouvragées. Quelques trésors d’architecture Art Nouveau vous surprendront lors de votre promenade.


Le plus de Tango : Découvrir la Gastronomie de Palma :

Qu’en est-il de la gastronomie à Palma ?

  • La pâtisserie El Horno de Santo Cristo. Selon la rumeur, cette institution fournit le roi d’Espagne en douceurs, lors de ses séjours… Vous y goûterez l’une des spécialités majorquines, les ensaimadas – sorte de brioches légères en forme d’escargot, proposées natures ou fourrées.
  • La cuisine espagnole se déguste ici avec bonheur et sans une once de culpabilité, tant pis pour le bikini ! Pour des tapas fraîches et soignées dans la vieille ville, la Bodeguilla est une adresse parfaite.
  • Envie d’un cocktail bien dosé, filez au Purobeach. A quelques minutes de l’aéroport et du centre de Palma, ce restaurant et bar lounge offre une vue imprenable sur la mer. Charme et détente XXL…

Vous songerez alors que Majorque est bien plus qu’une carte postale balnéaire, pour qui sait l’explorer. Vous aurez mille fois raison !

Auteur : Noëlle Hermal

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *