Road trip d’une semaine en Sicile

Premier jour : Catane

Le premier jour du road trip d’une semaine en Sicile commence par Catane. Avec une arrivée à 8h du matin et nous avons alors toute la journée de libre pour visiter cette ville. Nous ne serons au complet que le soir à l’hôtel, lorsque tous les autres voyageurs venus de différentes régions de France seront arrivés. Nous avons donc de la chance d’avoir cette journée sur place en plus ! Premier dépaysement : la chaleur après un été vraiment pas terrible en France. Nous savourons le soleil et les 30°. Nous aurons une semaine magnifique sans aucun nuage. C’est parfait et c’est vraiment ce que nous attendons d’une semaine de vacances !


Deuxième jour : Casale

Nous quittons Catane au matin pour Piazza Armerina et la visite de la ville romaine de Casale, construite à la fin du IIIème siècle. Nous avons adoré les mosaïques retrouvées sur place et montrant des scènes de chasse et de jeux du cirque. Elles sont superbes.

On peut voir le mouvement du sol qui les a légèrement déformées. L’Etna, ce volcan puissant qui trône en Sicile, en est la raison.

Pour nous qui sommes venus ici principalement pour voir ce volcan mythique, c’est la première preuve tangible de sa présence que nous rencontrons ici ! En continuant vers Agrigente, où nous allons passer la nuit, nous entrons dans la Vallée des Temples, dont ceux d’Héra et de la Concorde, très bien conservés. Je m’attendais à trouver ces vestiges au fond d’une vallée, en réalité ils se trouvent sur une colline et la vue est magnifique lorsque nous les abordons par la route.


Troisième jour : Agrigente, Sélimonte et Trapani

Nous traversons des terres agricoles où de très nombreux oliviers poussent. Nous avons d’ailleurs pu admirer un olivier de 2000 ans à Agrigente qui est vraiment énorme et très impressionnant. Durant tout le trajet, nous découvrons, grâce à notre guide Rosaria, de nouvelles espèces d’arbres comme le poivrier et l’arbre à chapelet dont les fruits donnent des graines qui servent à faire… des chapelets ! A Sélimonte nous découvrons l’une des plus importantes anciennes cités grecques de Sicile dont la population atteignait les 100 000 habitants ! Une visite très intéressante de l’Acropole. Au déjeuner, un groupe de musiciens croit nous faire plaisir en nous chantant des chansons françaises ! C’est dommage, nous ne sommes pas venus ici pour entendre « ah ! le petit vin blanc » ! Nous terminons la journée par une visite des salines de Trapani. Le sel est protégé de la pluie par des tuiles rouges. C’est magnifique et très photogénique…


Quatrième jour : Palerme

Nous voici dans la sulfureuse Palerme… Grâce à Rosaria, notre guide formidable, nous passons devant une stèle qui commémore la mémoire des victimes de la Mafia. J’ai vraiment apprécié qu’elle prenne le temps de nous amener dans cet endroit en marge des nombreux monuments que nous visitons. J’ai aussi beaucoup aimé que le premier jour elle nous indique, sur la route de l’aéroport, l’endroit où le juge anti-mafia Falcone a été assassiné en 1992. Nous sommes là pour visiter ce beau pays mais c’est utile d’avoir aussi à l’esprit que des Siciliens se battent contre la Mafia. La ville est très agitée. Il n’en reste pas moins que nous visitons de très beaux endroits comme le théâtre Massimo, le Duomo, l’imposante cathédrale où étaient couronnés les rois de Sicile. Nous avons même le privilège de visiter le bureau du maire de Palerme grâce à l’entregent de Rosaria, notre guide qui connait la Sicile comme sa poche !


Cinquième jour : Cefalu

Nous quittons Palerme pour la magnifique petite ville de Cefalu. C’est sans doute l’une des villes les plus touristiques de l’île mais ça vaut le coup d’œil. On se promène dans les ruelles pentues pour atteindre la cathédrale qui a des airs de forteresse. Il faisait si chaud ce jour-là que nous avons tous apprécié la fraicheur du lavoir médiéval creusé dans la roche. Nous aurions pu y passer tout l’après-midi !

Mais voilà, il fallait repartir pour rejoindre Taormine, une petite ville médiévale entourée de remparts, nichée sur un piton rocheux en bord de mer. Le théâtre gréco-romain est splendide. Et la ville est interdite aux voitures, parfait pour pouvoir savourer ces paysages en toute tranquilité.


Sixième jour : l’Etna  !

Aujourd’hui, nous allons grimper sur l’Etna ! C’était l’un des objectifs principaux de notre venue en Sicile et nous n’avons pas été déçus. L’approche du volcan est déjà toute une aventure. On grimpe avec le bus le long d’une route où la végétation fait soudain place à un sol noir d’où émergent parfois des petites fleurs jaunes. Puis il faut prendre un petit téléphérique pour poursuivre l’ascension. Et enfin, un « taxi » 4X4 pour grimper, presque, jusqu’au sommet. De là, on démarre une petite marche dans une sorte de sable noir qui recouvre le cratère de l’Etna. On ne ressent pas la chaleur du volcan. Pourtant le soir, on pourra distinguer au loin sur ses flancs une coulée de lave rouge, preuve que la bête n’est qu’endormie. De son sommet, le panorama est magnifique. Il passe d’un sol lunaire aux collines vertes au loin puis la mer. C’est vraiment très beau. Je ne regrette pas mon voyage…


Septième jour : Noto et Syracuse

Nous quittons les alentours de l’Etna pour visiter Noto. Cette petite ville, entièrement détruite par un tremblement de terre en 1693, regorge de palais et d’églises baroques. La distinction entre le pouvoir religieux et civil est très clair dans cette ville reconstruite après sa destruction… Nous continuons vers Syracuse où nous visitons un site archéologique qui abrite un très beau théâtre grec et un amphithéâtre romain. Mais la fin du voyage approche déjà. Le lendemain, nous passerons encore la journée à Catane car notre vol retour est, cette fois, en soirée. Au final, nous avons adoré notre découverte, un road trip de 7 jours en Sicile est idéal pour découvrir l’île !

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *