Séjour au Cap Vert

Jetées dans l’Atlantique au large des côtes de Mauritanie et du Sénégal, les confettis volcaniques qui constituent l’archipel du Cap-Vert se partagent entre culture européenne et africaine, paysages lunaires et verdoyants.

Découvrez les îles du Cap Vert

Sur le plan géographique, les dix îles du Cap-Vert (dont une inhabitée, Santa Luzia) se décomposent en deux groupes. Les six situées au nord (Sal, Boa Vista, Santa Luzia, Sao Vincente, Santo Antao, Sao Nicolau) sont les plus fraîches, balayées par les alizés humides. A l’inverse, les îles méridionales (Maio, Santiago, Fogo et Brava)  affichent des températures plus élevées – mais l’altitude culminant à 2829 mètres change souvent la donne.

Au Cap-Vert  prédominent des paysages désertiques constitués de sable et de roches,  à l’exception des îles de  Santo Antao et Brava, plus arrosées, où vous découvrirez une végétation luxuriante. Quelles îles recommander? Tout dépend des envies, du budget (les trajets se font souvent  en avion pour passer rapidement d’une île à l’autre), de la durée du séjour et de la saison (le vent ou la pluie peuvent être pénibles à certaines périodes de l’année, sur certaines îles). Le plus dur est finalement de choisir car le Cap-Vert en offre pour tous les goûts

Boa Vista

Les amoureux  du désert plébiscitent  Boa Vista pour ses paysages de dunes et d’oasis qui évoquent le Sahara. Ses immenses plages de sable blanc en font une destination idéale pour le farniente.  On peut aussi y voir éclore des bébés tortues sur certaines plages, de fin août à décembre. Les curieux peuvent même prendre des cours de Créole et s’initier à la danse locale. Après un dîner dans un restaurant panoramique, vous pourrez vous installer sur les dunes pour admirer le coucher de soleil… De quoi tomber éperdument amoureux de Boa Vista !

L’île de Sal

Tout aussi aride et appréciée, l’île de Sal reçoit énormément de monde car c’est là qu’atterrissent la plupart des visiteurs européens. Sal  les retient grâce à  ses fonds-marins qui font les délices des plongeurs, tandis que les  amateurs de kite et windsurf apprécient ses vents réguliers. Aute site digne d’intérêt,  les salines qui permettent de flotter comme dans la Mer Morte.


L’île de Sao Vicente

L’île de Sao Vicente vaut  le détour pour la beauté de la baie de Mindelo, une ville de 50 000 habitants célèbre pour ses  maisons coloniales peintes de couleurs vives et ses musiciens qui « ambiancent » la cité à l’époque du  Carnaval.


L’île Sao Nicolau

Sao Nicolau séduit les randonneurs  par son relief montagneux où alternent canyons et vallées fertiles. Le circuit classique passe par la ville de Ribeira Brava dont le charme tient à son architecture coloniale. Prisée également par les amateurs de grands espaces, Santiago.  L’île la  plus vaste et la plus peuplée donne à explorer de très beaux  villages comme Picos ou la cité de Cidade Velha qui figure sur la liste du patrimoine de l’UNESCO pour ses édifices religieux en rénovation.


Santo Antao

Incontournable, Santo Antao est à elle seule un résumé de l’archipel : ses montagnes (trois sommets approchent les 2000 mètres) et vallées profondes au nord  bénéficient d’une bonne pluviométrie, ce qui  contraste avec les zones arides du sud. Pour découvrir Santo Antao, il est recommandé  d’emprunter la route de la Corde (Estrada Corda), l’une des plus spectaculaires de l’archipel.

Fogo

Sur l’île volcanique très fertile de Fogo, les plus téméraires sillonnent les abords du Pico, un volcan en activité qui donne au pays son point culminant (2829 mètres). Pour se préparer ou se remettre de l’ascension, rien ne vaut un café cultivé sur ses flancs, classé parmi les meilleurs du monde. Vous dégusterez votre café dans le village pittoresque de Chacha das Caldeiras, construit dans le cratère.

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *